FANDOM


Elfe kallen

Une dame elfe en compagnie du très fameux Kallen

Le peuple des Elfes représente la plus belle et parfaite des trois races principales des Peuples de l'est. Allié des Rhinniens, ils se sont tout même donné comme mission éternelle de protéger la faune et la flore, vivant d'ailleurs dans une communion parfaite avec celle-ci, et leurs agissements et interventions vont plutôt chercher à aller en ce sens.

Ils tolèrent les Nains, bien qu'ils les détestent pour la façon dont ils traitent les ressources offertes par la nature, mais pas autant qu'ils haïssent les Orques, créatures immondes et destructives, et certains auront même une attitude hautaine ou fermée face aux autres races. Ils sont cependant souvent d'un calme et d'une sagesse inouïs, leurs corps svelte, imberbe et aux oreilles pointus leur permettant de vivre jusqu'à 500 ans, parfois plus, et surtout sans vivre les troubles de la vieillesse. 

Origines et histoire Modifier

Le premier elfe est né d’une union entre Sauran, un demi-dieu plein de bonté et une humaine, le 23 augustas de l'an 501 ; c’est pourquoi on dit souvent que la race des elfes est une race pure ou supérieure. Elle avait comme but d'avancer là où l'Homme avait échoué, soit de repousser les créatures du mal. Avec le temps, les Elfes ont plutôt préférer surveiller la nature, qu'ils jugeaient beaucoup plus sans défense que les Hommes ou les Nains

Après la naissance de quelques elfes, ces derniers se sont regroupés, dirigés par une famille qu'on appellera plus tard les Vertes-Feuilles, et c'est dans la Forêt de Cétirianne qu'ils se sont multipliés. Ils ont très vite été annexés dans le Royaume d'Obsidia sous monarchie erriep, dans une union de commun accord. Certains agiront plus comme les Hommes, en intervenant en temps de guerre et de crise, mais plusieurs resteront pendant des siècles et des siècles dans les grandes forêts en ne se souciant que des problèmes d'ordre naturel. Il y eut bien sur des moments de mobilisation général de leur part, comme lors de la Grande Guerre de 672 qui dura près de cent ans, mais aussitôt la paix revenu, aussitôt les Elfes retourneront dans leurs bois en se demandant souvent si l'union était toujours avantageuse ... 

Territoires, politique et sociologie Modifier

Les Elfes sont natifs de la Forêt de Cétirianne et y vivent toujours, mais le temps à façonné ces contrés et le Schisme politique força la nation elfique millénaire à se scinder en trois États, pour cause de profond différents politiques. L'un resta auprès de Luminar, une autre voulut clamer sa souveraineté et même écraser la royauté humaine et la dernière ne s'intéresse qu'aux questions de la nature, pas celles des Hommes


Le Consortium de CétirianneModifier

Constitué des forêts de Konsty, de Niancre, de Cétirianne et de Lypothonion, on trouve dans le Consortium de Cétirianne des elfes ayant depuis plus longtemps que leurs frères de l’est vécus avec les Hommes. Ils commercent d’avantages avec eux, ont combattu les Cradeux à leur côté et ont travaillé plus que quiconque pour créer l’équilibre dans le monde ; ils sont d’ailleurs à la base de l’entente actuel entre les deux races, vieille de plus de mille ans. De plus, plusieurs humains vivent dans leurs forêts, notamment des peuplades Karjes, et ils savent donc très bien qu’une cohabitation est tout à fait possible et même souhaitable. Ils rejettent l’idée d’individualisme de Rodolaf et, même s’ils déplorent parfois les décisions de celles-ci, préfèrent travailler main dans la main avec la royauté que d’essayer de la détruire.

Quatre conseils elfiques des quatre forêts gouvernent respectivement leurs territoires avec la famille royale des Vertes-Feuilles à leur tête. Les décisions communes sont faites d’un commun accord, mais la famille royale peut imposer son veto lors d'une impasse.

La forêt de RodolafModifier

Étant la plus éloignée de Luminar et des Monts Monors, la Forêt de Rodolaf (ou Royaume forestier de Rodolaf) a la plus grande concentration d’elfes de toutes les Forêts de Cétirianne. Très peu friands de la culture rhinniène et des querelles créées par ceux-ci, on y discute depuis longtemps de l’entente désuète avec les Hommes, de la façon dont les Nains et ces derniers traitent la nature, des guerres incessantes, de l’incompétence des humains à gérer. Ils voient dans l’Alliance de Greylawk l’opportunité de mettre à terre ce système pourri et de vivre enfin pleinement selon les coutumes elfiques.  

Malgré la tangente plutôt républicaine de certains participants de l’Alliance, Rodolaf reste un royaume dirigé par des familles royales elfiques. Les sujets elfes ont confiance en la sagesse de leurs dirigeants et savent que leurs choix ne sont en rien comme ceux des hommes.

Le refuge d'AvikathoModifier

C’est ici que les druides, les forestiers et les elfes préférant la vie paisible de la forêt ont décidé de se réfugier pour rester en dehors du conflit. Les habitants d’origine n’avaient rien à faire de la politique royale, préférant la compagnie des animaux que des citadins. On ne voulait pas non plus combattre nos frères et sœurs simplement pour trouver un semblant d’autonomie. Pour eux, la vraie autonomie réside dans le fait de vivre en harmonie avec la nature, profitant de ses biens faits. Qui plus est, ils n’avaient pas les effectifs nécessaires pour cette guerre imminente. Ils fondèrent donc le Refuge d'Avikatho, en appelant tous ceux qui voulaient bien les rejoindre. 

Il n’y a pas vraiment de gouvernement à Avikatho ; chacun est libre d’aller où bon lui semble et de faire ce qu’il veut dans le respect de la faune et de flore ainsi que des autres occupants. Les hauts druides gardent cependant une œil sur toute la forêt et protègent les frontières d’une possible invasion.

Religion  Modifier

La grande majorité du peuple elfe prit Loirrevert, dieu de l'équilibre naturel. Quelques années auparavant, plusieurs étaient de l'école de Gaïa, déesse florique plus douce et moins pragmatique, mais elle disparut sans laisser de trace lors de la Crise d'Ettynlak en l'an 1140. On sait cependant qu'une divinité mineure du nom d'Ista, dont les croyants sont originaires de la Forêt d'Avikatho et d'îles de l'océan Darsica, commence à se répandre parmi les communautés elfiques et forestières. 

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard